deffaire


deffaire
Deffaire. v. act. Destruire ce qui est fait. Ce que l'un fait, l'autre le deffait. ce que Pénélope faisoit le jour, elle le deffaisoit la nuit. un noeud qu'on ne peut deffaire.
Il signifie aussi, Faire mourir. Cette malheureuse a deffait son fruit, son enfant. on a deffait aujourd'huy trois hommes à la Greve. se deffaire soy-mesme.
Deffaire, en parlant de Troupes de gens de guerre, signifie Mettre en desroute, Tailler en pieces. On deffit les ennemis à platte couture. aprés avoir deffait les ennemis.
On dit fig. qu'Une personne en deffait une autre, qu'Une chose en deffait une autre, pour dire, qu'Elle l'obscurcit par plus d'éclat, par plus de beauté, par plus de merite. Quand elle arrivoit au bal, elle defaisoit toutes les autres. ce Prince avoit si bonne mine qu'il deffaisoit tout le reste de la Cour. l'escarlate deffait toutes les autres couleurs. le diamant deffait toutes les autres pierreries. dans les disputes il deffait tous les autres par la presence & par la vivacité de son esprit.
On dit aussi fig. Deffaire quelqu'un, pour dire, L'embarrasser, le mettre en desordre. Cette response à laquelle il ne s'attendoit pas le deffit. Et, on dit, qu'Un homme se deffait, pour dire, qu'Il demeure embarrassé, interdit. Et dans cette phrase Deffaire est n. p. A la moindre parole qu'on luy dit il se deffait. il luy respondit sans se deffaire.
Deffaire sign. aussi, Delivrer, degager. Deffaites- moy de cette importun. se deffaire d'un facheux. se deffaire d'un domestique. on a bien eu de la peine à s'en deffaire. je me suis deffait de cette compagnie. se deffaire d'une meschante habitude. se deffaire d'une passion. se deffaire d'une fausse opinion.
On dit à peu prés en ce sens. Deffaites-vous de cela. deffaites-vous de ce mot là. deffaites-vous de ces manieres là, de ces façons là, pour dire, Desacoustumez- vous, d'agir, de parler ainsi.
On dit aussi, Se deffaire d'une chose, pour dire, L'aliener & en transporter le droit, & la possession à un autre. Un marchand qui se deffait de sa marchandise. se deffaire d'un cheval, d'un carrosse. il veut se deffaire de sa maison, de sa charge, se deffaire d'un Benefice entre les mains de l'Ordinaire.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • défaire — (dé fê r ), je défais, tu défais, il défait, nous défaisons, vous défaites, ils défont ; je défaisais ; je défis ; je déferai ; je déferais ; défais, qu il défasse, défaisons, défaites, qu ils défassent ; que je défasse, que nous défassions ; que …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • quitter — QUITTER. v. a. Laisser en quelque lieu, en quelque endroit, se separer de quelqu un, s absenter, se retirer de quelque lieu, desemparer, abandonner. Je viens de le quitter à deux pas d icy. je vous quitte pour un moment. où avez vous quitté vos… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • puissant — Puissant, Potens, Fortis, Valens. Et aussi, riche, Opulentus. Comme en Amadis, au premier livre, Combien que je fusse riche et puissant et trop plus qu elle, je voulu la choisir à femme et espouse. Et au second livre chap. 1. Or estoit le Roy… …   Thresor de la langue françoyse

  • denouer — Denouer. v. a. Deffaire un noeud. Denouer un ruban. denouez ces cordons. cela est noüé si fort qu on ne le sçauroit denoüer. Il signifie fig. Rendre plus souple, plus maniable. Les exercices, la chasse, la danse, l escrime denouent le corps, les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • defeasance — de·fea·sance /di fē zəns/ n [Anglo French defesance, literally, undoing, destruction, from Old French deffesant, present participle of deffaire to destroy, undo see defeat] 1 a: a condition (as in a deed or will) that upon fulfillment terminates… …   Law dictionary

  • defeat — de·feat vt [Anglo French defait, past participle of defaire to undo, defeat, from Old French deffaire desfaire, from de , prefix marking reversal of action + faire to do] 1 a: to render null third parties will defeat an attached but “unperfected” …   Law dictionary

  • abstinence — [ apstinɑ̃s ] n. f. • austinance 1050; lat. abstinentia 1 ♦ Privation volontaire de certains aliments (par ex., viande) ou boissons (alcool), pour une raison religieuse ou médicale. Faire abstinence le vendredi. ⇒ 1. maigre. 2 ♦ Littér. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • défaire — [ defɛr ] v. tr. <conjug. : 60> • desfaire 1080; de dé et faire I ♦ V. tr. 1 ♦ Réduire (ce qui était construit, assemblé) à l état d éléments. Défaire une installation. ⇒ démonter. Défaire un mur, une cloison. ⇒ abattre, démolir, renverser …   Encyclopédie Universelle

  • affaireux — ⇒AFFAIREUX, EUSE, adj. Vx. [En parlant d une occupation, d une entreprise] Qui donne fort à faire, très absorbant : • 1. C est trop vous avoir retenu, lui dit elle, car je sais que le commerce des fèves est fort affaireux par le temps qui court;… …   Encyclopédie Universelle

  • arche — 1. (ar ch ) s. f. La partie d un pont sous laquelle l eau passe. HISTORIQUE    XIIe s. •   Ils les metront [nos corps] en arche de moustier, Ronc. p. 83.    XIIIe s. •   Et nequedent il fist mellour ciere que il ne pensa, et comencha à deffaire… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.